Il ne me reste qu'un mois avant d'obtenir le jugement de mon divorce. Je compte les jours, presque les minutes. Après toutes les épreuves traversées, il ne reste plus que la tristesse. Peut-être y aura-t-il de l'amertume si la décision est injuste financièrement, mon ex-futur mari ayant abusé de toutes les ficelles et les mensonges, y compris pour spolier ses enfants.

En tout état de cause, j'aurais traversé ces longs mois avec le soutien de ceux que j'aime. Proches et moins proches qui ont allumé des petites lumières sur mon chemin, pour m'éviter de perdre le nord. Je tiens d'avance à les en remercier, car sans leur indéfectible présence, je n'aurais pas réussi cette immense traversée du désert. Un désert de glace et de souffrance. Mais comme dit le proverbe, ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort. Et je sais au moins ou sont mes vrais amis.

J'ai donc décidé de prendre part à un nouveau projet de scrap, dès que ma nouvelle vie aura commencé. (A quand la date exacte de ma renaissance? A priori le 4 mai, sauf surprise de dernière minute). Un projet sur une année, pour collecter chaque semaine des souvenirs. Album et support en commande pour attaquer dès l'annonce du jugement. (Project Life de Becky Higgins).

Enfin, le défi de la semaine sur le site Scrapbookgraphics: une page monochromatique avec une couleur imposée (amaranthe). Difficile, car c'est un peu trop vif pour moi à la base. J'ai donc utilisé la couleur vert pistache pour casser le rouge trop violent à mon goût, et un fond fait de collage de papiers pour donner une certaine dynamique. Page de livre, partition agrandie, timbres, papier de patron (d'une de mes robes de maternité, chutes de papier de scrap. Et un peu de tampons et de pochoirs à la peinture acrylique.

Finalement le résultat est très gai et très différent de ce que j'en attendais. Après le scan, j'ai rajouté le titre à l'ordinateur de même que les tampons dentelles sur une page de transparent. Trop cool de mélanger les techniques. Voilà pour ensoleiller ma journée et la votre. De la gaieté (il y a comme une petite étincelle en ce moment dans mes pages, le retour du printemps je pense).

AJC-amaranth

Ce qui compte, c'est d'avoir toujours quelquechose à attendre. (Didier Van Cauwelaert)

AJC_2011_150x50